mercredi 26 janvier 2011

Ong Táo, le génie du foyer

Aujourd'hui est le 23e jour du dernier mois lunaire. Après le dîner, la cuisine sera soigneusement nettoyée et un autel sera dressé pour ông Táo, le génie du foyer. Y seront placés des fruits, du thé, des confiseries, de l'argent factice et des vêtements de papier ainsi que de l'encens. Lorsque celui-ci aura fini de se consumer, argent et vêtements seront brûlés. Cette cérémonie est destinée à ce que le rapport qu'ông Táo fera à Ngọc Hoàng, l'Empereur de Jade, soit favorable. L'enjeu est d'importance puisque ce rapport sur la vie de la famille modifie le destin et influe sur la durée de vie de ses membres en fonction de leurs mérites. Deux carpes seront relâchées dans une rivière. Elles seront les montures d'ông Táo lors de ses voyages aller et retour. Traditionnellement, elles étaient blanches mais le rouge, censé porter chance, semble aujourd'hui emporter davantage les faveurs.



Ong Táo s'absentera 6 jours et reviendra la nuit du nouvel an. Une nouvelle cérémonie lui sera alors dédiée.

Cet autel-ci, également dédié à ông Táo, est permanent


Ong Táo est en fait constitué de trois personnages : deux hommes et une femme. Un couple sans enfant se disputait si souvent que, lassée, Thi Nhi quitta son époux Trông Cao et se remaria avec Pham Lang, un paysan. Trông Cao mena alors une vie errante et misérable. En quête d'aumônes, il arriva un jour sans le savoir chez Thi Nhi où, épuisé, il perdit connaissance. Touchée par son état, elle le cacha dans une meule de foin car Pham Lang allait rentrer à la maison. Hélas, celui-ci voulait préparer de la fumure pour ses champs et il mit le feu à la meule de foin. Paniquée, Thi Nhi se précipita dans le brasier pour sauver Trông cao. Ne comprenant pas les raisons de son geste, Pham Lang l'y suivit et ils périrent tous les trois. Cette trilogie trouve sa symbolique dans le trépied qui servait autrefois à cuisiner.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire